La promotion de l’entrepreneuriat communautaire est un programme mis en place par les autorités de la transition du Burkina Faso, en vue de relancer l’économie en ce temps de crise que connait le pays. Ce programme prévoit de faire participer directement les citoyens aux projets majeurs afin de créer de la richesse par les burkinabés et pour les burkinabés, dans les secteurs stratégiques que sont l’agriculture, l’élevage, l’agroalimentaire, le textiles et les mines.

S’inscrivant dans cette dynamique des autorités de la transition, l’Amicale des femmes du Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles de Gaulle (AFC), en collaboration avec l’Agence pour la promotion de l’entrepreneuriat communautaire (APEC) a organisé le mardi 07 mai 2024, une conférence sur le thème de l’entrepreneuriat communautaire.
C’est la salle de conférence du Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles De Gaulle (CHUP-CDG) qui a abrité cette activité, dont le but est de sensibiliser les membres de l’AFC sur le concept d’entrepreneuriat communautaire et susciter par la même occasion, leur adhésion à la campagne de mobilisation de l’épargne populaire.

Pour Madame WADBA Marie Denise, Présidente de l’AFC, la forte mobilisation des femmes du CHUP-CDG témoigne de leur adhésion à cette initiative présidentielle dont le but est de fédérer toutes les forces du pays, pour promouvoir un développement endogène. Elle a invité les membres de l’amicale et le personnel masculin du CHUP-CDG à souscrire massivement à cette campagne dont les bénéfices suivront même après leur retraite.

La Directrice de la promotion de l’entrepreneuriat communautaire, Madame ZOUNDI Clémence a salué le dynamisme des femmes du CHUP-CDG autour des questions de développement du Burkina Faso, notamment celles prônées par les autorités de la transition. Elle a expliqué que l’objectif du programme est de créer en 02 ans, plus d’un million d’emplois directs et trois millions d’emplois indirects dans la perspective d’atteindre l’autosuffisance alimentaire.
Pour la souscription, Madame ZOUNDI Clémence a souligné que le cout de chaque part social s’élève à 10 000 FCFA et les frais d’adhésion sont à 5000 FCFA. A travers cette mobilisation populaire, l’APEC entend atteindre un montant de 100 milliards pour la mise en place des entreprises communautaires.

Avant de faire sa souscription à l’actionnariat populaire afin de donner l’exemple, Madame la Directrice Générale du CHUP-CDG, Cyrille Priscille KABORET/OUEDRAOGO a remercié les premiers responsables de l’APEC pour avoir accepté venir rencontrer les femmes de l’hôpital dont elle a la charge. Cette démarche les permettra selon elle, de mieux comprendre le concept d’entrepreneuriat communautaire afin d’y adhérer pour apporter leur part contributive à l’édification d’un Burkina Faso prospère.

Après l’ouverture officielle de la rencontre, la délégation de l’APEC s’est entretenue avec les membres de l’AFC sur le thème de l’entrepreneuriat communautaire et le processus d’adhésion à l’actionnariat populaire.

images